I told you so...

24 ans et la vie devant moi :)

04 avril 2012

J'avais oublié de préciser

 

  Le dernier article, c'était un mini-test pour voir si vous suiviez...une sorte de teasing quoi. Vous méritez que je rewind un peu :)

Fin novembre 2011, au boulot. C'est le rush, les coups de fil les plannings les réunions les briefs les débriefs les clients les retards, tout part en vrille, trop de travail pour une seule personne. Moi et la loose on ne fait plus qu'un. Je commence à faire appel à des freelances. Très vite, même les contacts freelances que j'ai ne sont plus suffisants, on commence à regarder à l'intérieur même de la boîte. J., le fameux J. en question est assis derrière son mac au 2ème étage, je ne le connais pas il ne me connait pas. Mais il paraît qu'il est très bon, alors pourquoi pas ? Je le brief, je lui envoie un mail bien carré, il ne me répond pas. Je ne le relance pas car je sais qu'il ne peut/veut pas. Je balance le brief à quelqu'un d'autre. Je le croise souvent dans les escaliers, à l'entrée, aux pauses clopes. Ce sont des regards silencieux, avec dans ma tête un mix entre le "t'es au courant que tu m'as pas répondu pti con ?" et "mais il a peut-être pas reçu mon mail ?" pour un beau jour recevoir un mail de sa part disant qu'il est désolé de ne pas avoir répondu etc etc et qu'il se rattraperait avec un verre.

Un verre, après ton plantage sans réponse ? Mais tu rêves mon petit (il a 32 ans). J'ai accepté. On se parle, je l'aime bien. Un week-end on s'est donné rendez-vous pour faire les lutins et affronter Paris la veille de Noël. La vérité, c'est qu'on a pris plus de temps à discuter autour d'un Coca qu'à faire vraiment les magasins. Paris. Il pleut, mes "Uggs" glissent sur les pavés, je suis trempée. Il me tend son bras pour que je m'y aggripe et ne tombe pas. Au moment de se quitter, je veux lui faire la bise. Il se recule, me regarde et me dit: "Non, j'oserais pas :)". N'oserait-pas-euh-n'oserait-pas-quoi-je-vois-pas-trop-mais-attends...ah-je-crois que je Il m'attire contre lui et m'embrasse. On se quitte comme ça. Dans le métro je souris, c'était bizarre. J'étais sur Le Créa et c'en était un autre qui m'embrassait. On n'en a jamais reparlé et d'ailleurs, pendant 3 mois on ne s'est plus trop parlé. On était en agence, je savais qu'il savait pour Le Créa, il m'a laissé tranquille.

Jusqu'à ce que...trois mois plus tard, fin mars 2012.

 

Posté par Ocean Avenue à 21:39 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    On s'en branle du crea ! je vis par procuration là alors attends pas 4 mois avant de raconter la suite ! (Eh y a moyen d'activer une option pour recevoir un mail quand quelqu'un repond aux commentaires?)

    Posté par Sogirl, 10 avril 2012 à 13:58
  • yeah on veut la suite

    Posté par encore une fille, 20 avril 2012 à 21:25
  • Sogirl: je vais voir ce que je peux faire !
    Encore une fille: welcooooome back trop contente si tu savais :)

    Faut que je prenne le temps de vous lire et d'écrire un article les filles !!

    Posté par T., 01 mai 2012 à 09:36

Poster un commentaire